Aria Redux : ça recommence ici

Aria des Brumes est un roman de science-fiction écrit « pour ceux qui n’aiment pas la science-fiction » et publié par Le Navire en Pleine Ville en 2008.
Depuis, cette belle maison d’édition a fermé ses portes, et le roman n’est plus disponible en librairie.
Comme j’ai récupéré mes droits, j’en fais ce que je veux. Donc je le donne.

Cette version Redux a été publiée sous forme de feuilleton, en juin et juillet 2012.
J’avais déjà testé ce format sur l’Abri des Regards en 2011, avec infiniment plus de succès. Pour ceux que cela intéresse toutefois, je laisse le roman à disposition : il suffit de prendre les épisodes dans l’ordre, en commençant ci-dessous. Pour naviguer d’un épisode à l’autre, on revient ici par le lien en haut de chaque page ou on utilise les liens previous ou next post en bas de page, sous le pavé de commentaire. Bonne lecture.

Prologue 1 : cinq vers dans le fruit
Prologue 2 : nuit de colère
Ch1 – Coma émotionnel
Ch1 – Les faits, rien que les faits
Ch1 – C’est dégueulasse, enlevez-moi ça !
Ch2 – Alors, toi aussi tu viens du ciel ?
Ch2 – Voilà comment je vois les choses
Ch2/3 – Juste pour voir jusqu’où mon furet me laissera aller
Ch3 – Oui, je sais, c’est un peu rude
Ch4 – Vivre à notre manière est notre seule ambition
Ch4 – Le principe est simple
Ch4 – Je devrais vous tuer pour ça
Ch5 – Je n’aime pas faire ça, mais quand on me cherche…
Ch5 – Ah, voilà notre souci !
Ch6 – En cas d’échec, cela vous liquéfie lentement…
Ch6 – Crânepeste ! Un intégrateur Hypno
Interlogue – Ce truc envoie, pour de vrai
Ch7 – Le marteau de sa main gauche et l’enclume de sa main droite
Ch7 – Il n’y a pas d’avant
Ch7 – S’il vous faut un électrochoc
Ch8 – La vie peut encore avoir du bon
Ch8 – Alors, les affamés, on passe à table ?
Ch8 – Hé, hé, mais je suis un peu en colère, là
Ch8/9 – Si vous avez peur de Carl, dites-le !
Ch9 – I can’t get no oo
Ch9 – Je ne sais pas si tu dois vraiment voir ça
Ch10 – Vous avez goûté ça ?
Ch10 – Savez-vous qui je suis, Monsieur Carl ?
Ch11 – Vous avez rencontré le Grand Manitou ?
Ch11 – Y en a ici que j’ai à l’œil
Ch11 – Donc, Professeur, nous partons en guerre
Ch12 – Je ne tue pas, je nettoie !
Ch13 – Alors, c’est tout, s’étonne-t-il
Ch13 – Le premier qui perd a perdu
Ch14 – Ça me plaît pas, tout ce cirque
Ch14 – Attention, Professeur, ça va faire mal
Ch15 – Peut-être que ça va s’ouvrir tout seul, non ?
Ch15 – Il voudrait paraître sûr de lui
Ch16 – Couchés, les chiens !
Ch16 – Attends, fais pas le modeste.

Épilogue

Publicités